Les punaises nuisibles (rubrique arboriculture) Semer les carottes bio en fonction des ravageurs 

La lutte contre le criocère normal et le criocère à douze points de l'asperge

La culture de l’asperge s’est développée en bio ces dernières années malgré les quelques difficultés qui la caractérisent. En plus de la régulation des mauvaises herbes, la lutte contre les ravageurs et les maladies est décisive. Des maladies comme la brûlure des feuilles de l'asperge (Stemphylium versicarium), qui prive les plantes d’une grande partie de leur surface d’assimilation, n’ont actuellement pas de remède direct connu en bio. Il est donc nécessaire de prendre entre autres les mesures préventives suivantes:

  • Choix des variétés
  • Orientation des lignes dans la direction des vents principaux
  • Augmenter les interlignes lors de la plantation

Lutte contre les larves après la récolte

Les populations de criocère de l’asperge (Crioceris asparagi) et de criocère à douze points de l’asperge (Crioceris duodecimpunctata) ont fortement progressé ces dernières années et en particulier en cette année 2016. L’utilisation de pyrèthre pour lutter contre les pucerons n’a pratiquement aucun effet secondaire sur les coléoptères. Le FiBL a donc réalisé un essai soutenu par Bio Suisse pour étudier l’effet de différents produits phytosanitaires biologiques sur les larves après la récolte. Un des produits les plus prometteurs, le NeemAzal T/S, vient donc d’être officiellement homologué pour deux traitements après la récolte avec un dosage de 3 litres à l’hectare. Ce produit agissant sur la mue des larves, le traitement doit être répété sitôt que de nouvelles larves sortent des œufs. C’est aussi ce qu’a montré l’essai: Un traitement unique n’a pas suffi pour obtenir une efficacité décisive même si les stades larvaires tardifs ont été fortement décimés.

Laisser les tiges trop minces afin d’attirer les criocères

Les asperges blanches sont protégées contre la ponte pendant la récolte par le film de couverture et la butte. La ponte pendant la récolte peut par contre poser des problèmes dans le cas des asperges vertes, et un traitement phytosanitaire n’est pas possible à ce moment. Les tiges trop minces peuvent être laissées quelques jours pour attirer les femelles prêtes à pondre. Ces plantes-pièges les attirent davantage parce que leurs boutons floraux sont plus ouverts. Il faut toutefois les enlever régulièrement et les composter loin du champ

Une autre technique culturale importante utilisable après la récolte est la lutte régulière contre les mauvaises herbes. Il faut en effet avant tout éviter l’établissement de mauvaises herbes pluriannuelles. Et les asperges vertes profitent elles aussi d’un buttage régulier parce que cela permet d’améliorer la résistance à la verse des tiges des plantes. Martin Koller, FiBL

 

Dernière actualisation de cette page: 16.06.2016

Publicité