Lutter au printemps contre les plantes problématiques des alpages 

Régulation du vérâtre blanc

Le film «Le contrôle du vérâtre blanc» présente les méthodes suivantes pour réguler le vérâtre blanc: arrachage à la main, utilisation de la faux, utilisation de l'extracteur de racine, coupe à la bêche.

Plus d'informations sur les plantes problématiques des alpages:
DigiPlanAlp (site internet de Patura Alpina; seulement en allemand pour le moment)

Détails

Le vérâtre blanc (Veratrum album) est une plante emblématique des alpages, mais problématique en raison de sa toxicité. On l’utilisait au Moyen Âge pour empoisonner les gens. Une décoction radiculaire était également utilisée contre les poux.

Aujourd'hui, le vérâtre doit être combattu conformément à l'Ordonnance sur les paiements directs. Selon les rapports d'expérience, le vérâtre peut être affaibli par un fauchage régulier peu avant la floraison, mais ne peut pas être éradiqué. L’usage de la faux est possible, mais il est préférable de procéder à une coupe sous la surface du sol au niveau du collet afin de favoriser l’accès à l’eau de pluie et ainsi la pourriture du système racinaire. Les outils simples et facilement utilisables sont la bêche tranchante, la bêche à rumex et le cylindre-extracteur de racine. Le même effet peut également être obtenu par un arrachage manuel avec torsion, mais des gants doivent impérativement être portés à cause des toxines de la plante.

Après la fauche ou l’arrachage, il est recommandé de se débarrasser des plantes fauchées ou déchirées. Les plantes sèches jonchant le sol sont particulièrement appétantes et présentent donc un danger important d'intoxication, surtout chez les jeunes animaux.

Pour en savoir davantage

Régulation des adventices dans les prairies (rubrique entière)


Dernière actualisation de cette page: 16.05.2019

Publicité