Recommandations pour les cultures biologiques de tournesol Tournesol à décortiquer – Une alternative à l’huilerie 

Mildiou du tournesol

Des symptômes de mildiou du tournesol ont été trouvés sur une culture de tournesol bio dans le Canton du Jura à mi-juin 2012. Le mildiou du tournesol est la maladie la plus dangereuse du tournesol.


Symptômes

  • Sur la face supérieure  la feuille, il y des taches anguleuses vert pâle à jaune, le long des nervures à partir du pétiole
  • Sur la face inférieure de la feuille, il y a un feutrage blanc créé par le champignon.
  • Le mildiou du tournesol conduit au nanisme des plantes.

Possibilités de confusion avec l’albugo du tournesol
Cette maladie est bien moins grave que le mildiou. Elle se manifeste par des taches jaunes sur la face supérieure des feuilles et un feutrage sur la face inférieure.


D’où vient le mildiou ?
Il se développe à partir de semences infectées. Mais il peut aussi arriver sur un champ de tournesol par le vent.


Que puis-je faire en tant que producteur ?
Observez votre culture  de près, cherchez-y les symptômes décrits ci-dessus ! En cas de doute, votre station phytosanitaire cantonale vous aidera.
Vous pouvez envoyer à analyser des échantillons de feuilles suspectes (emballées dans des cornets en papier et non pas en plastic) à l’adresse suivante :

Agroscope ACW
A l’att. de Peter Frei
Groupe mycologie
Route de Duillier 50
CP1012
1260 Nyon 1

Dans la culture, les plantes atteintes doivent être détruites.
Les spores de mildiou sont capable de germer durant 8 à 10 ans. Un sol infesté ne peut donc plus être mis en tournesol pour de nombreuses années.


Le fournisseur de semences peut-il être tenu pour responsable ?
En principe, s’il s’avère que l’infection a été déclenchée par de la semence infectée, il devrait être possible de demander une indemnité au fournisseur de semences. Des discussions ont lieu actuellement à ce sujet avec l’aide d’Agroscope. De toute façon, il est toujours conseillé de conserver une petite partie de la semence achetée ainsi que les bulletins de livraison et les factures.


Comment cela va continuer ?
Il n’est pas encore possible de dire quelles conséquences aura le cas du champ infecté dans le Jura. Des clarifications sont en cours. Il faudra s’intéresser à tous les aspects de la question (choix des variétés, origine de la semence, désinfection des semences, … ) Le FiBL et la Biofarm informeront les producteurs aussi vite que possible afin que les dispositions nécessaires pour la campagne 2013 puissent être prises.

 

 

Vers le haut

 

Dernière actualisation de cette page: 26.02.2012

Publicité