Caméline 

Le lin – une culture aussi belle qu’exigeante

Le lin est une culture extensive à courte période de végétation (120 à 125 jours) intéressante pour l'agriculture biologique parce qu’elle contribue à la diversification des rotations culturales puisqu’elle n’a pas de parenté avec les autres familles de plantes cultivées. Sa mer de fleurs bleues attire le regard et représente un excellent support publicitaire pour l'agriculture biologique. Ses faibles besoins en éléments nutritifs font du lin une alternative potentiellement intéressante pour les domaines avec pas ou peu de bétail.

Pressées à froid, les graines de lin fournissent une huile très saine à cause de sa forte teneur en acides gras oméga-3. L’huile de lin biologique suisse se vend depuis quelques années dans le commerce biologique spécialisé où elle rencontre un grand succès. L’huile et les graines de lin sont des composants extrêmement précieux pour une alimentation saine – autrement dit, pour sacrifier aux néologismes à la mode: un superfood made in Switzerland.

La culture biologique du lin est très rentable avec son prix de 290 Fr./dt. Des rendements d’au moins 15 à 20 dt/ha sont effet tout à fait réalistes si les techniques agricoles sont au point. Sans compter que la culture du lin reçoit elle aussi les contributions pour les oléagineux. La culture biologique du lin a démarré en 2005 comme projet de Biofarm. Les surfaces de cette culture ont depuis lors pu être augmentées chaque année pour atteindre actuellement 60 hectares de lin bio pour Biofarm, qui continue de chercher de nouveaux producteurs de lin.

Vers le haut

Publicité