Agroforesterie 

Permaculture

La permaculture est une approche globale de gestion des milieux. On s’attache ici à son utilisation comme système de production agricole durable. La permaculture repose sur une analyse très élaborée et aboutie des écosystèmes (design) qui prend en compte toutes les contraintes et les ressources du milieu.
Parmi elles on peut citer à titre d’exemple, les conditions climatiques et météorologiques, la pente et la nature du sol, les filières de commercialisation, la situation géographique, la SAU.

La permaculture à l'antenne romande du FiBL

L’Antenne romande du FiBL s’intéresse à la place de la permaculture dans l’émergence de nouveaux modèles agricoles en Suisse romande et suit deux projets au domaine de Marcelin (VD) de la Direction générale de l'agriculture, de la viticulture et des affaires vétérinaires (DGAV), anciennement le Service de l'Agriculture et de la Viticulture du Canton de Vaud (SAVI) : le BioDiverger et le Perma-Jardin.

 

Le BioDiVerger

Un nouveau modèle de verger est expérimenté depuis 2013 par la DGAV et le FiBL. Il est conduit par l'équipe de la Ferme bio des Sapins (Colombier-sur-Morges, VD). Il vise à produire des fruits, des légumes et de l'équilibre. Il cherche à intégrer des éléments d’agroforesterie et de permaculture.

Le BioDiVerger est organisé en deux espaces. Une surface de 54 ares est en agroforesterie, alternant lignes de fruitiers et plantes fixatrices d’azote avec bandes herbeuses, haies ou planches de maraichage ; l’autre espace « type permaculture », destiné à l’auto-cueillette, couvre 6 ares ; il comprend un grand nombre d’arbres, d’arbustes et de plantes grimpantes, vivaces ou annuelles.

Les vergers bio actuels sont considérés comme trop proche d’un verger monocultural avec des surfaces écologiques peu nombreuses et mal intégrées. L’objectif serait de composer un verger à écosystème fonctionnel par la mise en œuvre de principes de l’agroforesterie et de la permaculture. En somme, favoriser la biodiversité - les auxiliaires et leurs habitats - afin de créer un équilibre et de réduire le travail de l’agriculteur. De ces réflexions est né le BioDiverger de Marcelin.

Pascal Mayor (DGAV) dirige le projet et apporte son expertise arboricole lors de très nombreuses visites. Flore Lebleu (FiBL) est en charge du suivi technqiue du verger, Hélène Bougouin (FiBL) effectue l’analyse technico-économique pour estimer la rentabilité de ce verger. Elles organisent également des visites, des cours et conférences.

Chronologie de la mise en place et du suivi du BioDiVerger (202.3 KB)

Depuis son implantation fin 2013, BioDiVerger a été suivi avec soin par le praticien, qui a noté les heures de travail répertoriées par type d’action et par machine utilisée, les factures, et les différents traitements. Ce suivi a permis d’analyser finement toutes les entrées et les sorties et de mettre en valeur des résultats rassemblés dans une fiche explicative de 8 pages.

Résultats technico-économiques (2013-2017) (8.4 MB)

Un groupe d'intérêt autour de la thématique des vergers innovants type BioDiVerger s'est créé et regroupe des professionnels, intéressés par l'implémentation d'un tel système de verger sur leur domaine.

 

Le perma-jardin

Petit frère du BioDiVerger, le perma-jardin a été créé sur l’ancien site du jardin potager du domaine de Marcelin (VD) et comprend également les vergers attenants. Il couvre au total une surface de 2,3 ha. Ce projet réunit la DGAV, le FiBL et Victor Bovy de la Ferme de Pré Martin (Longirod, VD), qui en assure sa gestion et son exploitation.

La métamorphose du Jardin de Marcelin a été amorcée en 2017. Le projet de Victor Bovy d’y pratiquer une micro-agriculture intensive, très productive, peu mécanisée, très diversifiée et créative a été celui retenu à l’issue de la mise en concours par la DGAV. Cela s’est traduit par une transformation progressive des productions, une reconversion à l'agriculture biologique, le développement de la vente en circuit court et la création d'emplois. Lieu historique de formation et d'expérimentation, le site continue également à accueillir des formations dispensées par Agrilogie.

Hélène Bougouin (FiBL) est chargée du suivi de la mise en place du Jardin et effectue une étude sur sa viabilité économique.

 

Vers le haut

 

En savoir davantage

Participer à un cours de permaculture

Les institutions suisses suivantes proposent régulièrement des formations et des journées sur le terrain concernant la permaculture :
•    Agenda Bioactualités
•    Réseau de permaculture en Suisse romande> Cours
•    Association « Permaculture Romande »> Agenda
•    Fondation rurale interjurassienne > groupe d'intérêt "Permaculture"

 

Vers le haut

 

 

Dernière actualisation de cette page: 30.04.2019

Publicité