Stratégie contre la tavelure 

Actualités sur la protection contre la tavelure

Bulletin du 11.06.19

Le stock des ascospores est épuisé ou quasiment et sonne la fin de la période des infections primaires de la tavelure. Néanmoins, la période de précipitations importantes qui touche à sa fin peut mériter une dernière intervention en stop dès que possible. Ensuite, il sera important d'effectuer une évaluation de la pression dans les parcelles. Elle consiste à un contrôle minutieux sur 100 pousses prélevées à différents étages du feuillage des arbres. Le pourcentage des pousses tavelées détermine la stratégie à adopter pour limiter les infections secondaires :
- Aucune tache de tavelure : la protection tavelure peut être stoppée et un contrôle régulier de l’état sanitaire du verger est nécessaire
- Moins de 3% des pousses atteintes : couvrir les épisodes pluvieux risquant d’entraîner une période d’humectation de plus de 36-48 heures
- Plus de 3% des pousses attaquées : protéger les arbres dès que les épisodes humides (pluies, rosées) génèrent une humectation de plus de 8-10 heures.

Bulletin du 26.05.19

Une nouvelle dégradation du temps et un risque tavelure moyen à important sont annoncés pour demain et mercredi sur l'ensemble de la Suisse romande. Renouveler la protection tavelure et oïdium selon le lessivage du traitement précédent avec Mycosin 8 kg/ha ou Bicarbonate de potassium (Armicarb ou Vitisan) 5 kg/ha + Soufre 2-3 kg/ha. Une intervention stop avec la bouillie sulfo-calcique ou du bicarbonate de potassium pourrait aussi être envisagée à la suite de cette période.

Bulletin du 23.05.19

Les précipitations annoncées en fin de semaine sont plus faibles que prévues. Il faut tout de même rester bien attentif car en raison de la hausse dess températures, la durée d'humectation nécessaire au déclenchement de l'infection est très faible. De plus, la pousse du végétal s'intensifie il peut donc être important de protéger les nouvelles pousses. Consulter régulièrement les prévisions et si besoin intervenir selon la stratégie du bulletin précédent. Attention à diminuer les doses de soufre en cas de risque de coups de soleil.

Bulletin du 14.05.19

Des précipitations répétées et donc une période humide potentiellement importante sont annoncées pour la fin de la semaine à partir de vendredi et jusque lundi à priori. Elles engendreront une période de risques tavelure importants dans toutes les régions de Suisse romande. La hausse des températures va également augmenter le risque oïdium. Une couverture préventive avec Mycosin 8 kg/ha ou Bicarbonate de potassium (Armicarb ou Vitisan) 5 kg/ha + Soufre 3-4 kg/ha doit être réalisée avant cette période durant une fenêtre d'accalmie du vent. Si besoin, le Curatio à 19,2 L/ha pourra être engagé en traitement stop juste à la suite des précipitations.

Bulletin du 06.05.19

Une nouvelle période de précipitations est annoncée pour la fin de la semaine à partir de mercredi. Les quantités d'eau prévues sont relativement importantes et associées à des températures douces. Il est indispensables de bien couvrir ce risque. En préventif, utiliser Mycosin 8 kg/ha ou Bicarbonate de potassium (Armicarb ou Vitisan) 5 kg/ha + Soufre 3-4 kg/ha. En stop, utiliser Curatio à 19,2 L/ha maximum sur feuillage humide.

Bulletin du 03.05.19

Les quantités de précipitations tombées hier et de cette nuit sont très disparates selon les régions de Suisse romande. Un traitement Stop dès que possible peut être justifié selon les risques et la protection préventive réalisée, tout en sachant qu'une nouvelle vague de précipitations est annoncée pour samedi. Surveiller bien les risques annoncés dans votre région.

Bulletin du 29.04.19

Les précipitations du week-end ont engendré des risques d'infection importants. Une intervention Stop réalisée très rapidement peut être opportune. Dans tous les cas, la protection préventive devra être renouvellée avant le milieu de semaine, car de nouvelles précipitations associées à des températures plus hautes sont annoncées à partir de jeudi.

Bulletin du 26.04.19

La situtation actuelle est très humide et les risques d'infection sont relativement élevés. Il peut être intéressant de revenir avec une solution STOP entre les pluies dans la mesure du possible et à la suite de cette période en fonction des risques locaux et de la protection préventive effectuée.

Bulletin du 23.04.19

Des risques d'infection sont annoncés dès demain et cette fin de semaine. La protection doit être réhitérée dès que possible et selon la situation de foehn. Les conditions peuvent également propices au contamination par l'oïdium en cas de températures proches de 20°C. En cette période de floraison on conseille le mélange Myco-sin + soufre.
Le cas échéant une intervention en stop pourra être réalisée avec du bicarbonate et du soufre ou de la bouillie sulfo-calcique à la suite des contaminations.

Attention, sur la fleur et en cas de risques de contamination par le feu bactérien, reporter les traitements afin de ne pas générer d'humidité.

Bulletin du 15.04.19

Un risque de contamination généralisé est annoncé pour demain soir en Suisse romande. L'augmentation des températures accentue ce risque et le sotck d'ascospores amtures est conséquent. Si cela n'a pas encore été fait, couvrir préventivement cette période ou intervenir rapidement après l'épisode pluvieux selon les recommandations précédentes.

Bulletin du 12.04.19

Seules les régions du Chablais et de Martigny semblent concernées par une infection faible à moyenne ce week-end. Or des températures à risques de gel pour les arbres fruitiers sont annoncées en Valais notamment, l'enclenchement de la lutte par aspersion peut générer des infections.

Veiller à bien contrôler les prévisions d'infection ainsi que les prévisions météorologiques des stations les plus proches de vos parcelles, et d'agir en conséquence selon les stratégies préventives et/ou curatives précédemment énoncées.

Bulletin du 05.04.19

D’après les modèles une intervention stop est encore possible afin de palier à l’infection de ce week-end pour les régions concernées. Utiliser Curatio (bouillie sulfo-calcique) à maximum 25 L/ha sur feuillage humide. Le bicarbonate de potassium pourra également être employé maximum 24 heures après l'infection à hauteur de 5 kg/ha pour des températures moyennes de 12-13°C.
Pour la suite de la semaine et de manière générale, des conditions propices aux infections sont annoncées en milieu de la semaine. Le risque est variable selon les régions et les prévisions changent régulièrement. Malgré cela, cette période mérite d’être couverte. Une intervention avec maximum 400 g de cuivre métal est encore possible. Pour les programmes sans cuivre, on peut utiliser du Mycosin à 8 kg/ha. Du soufre à 4-6 kg/ha peut être ajouté au cuivre ou au Mycosin en vue de renforcer leur action et de protéger les arbres contre l'oïdium.

Bulletin du 05.04.19

Les courbes d'infection liées aux précipitations de ces deux derniers jours sont relativement faibles, en raison des faibles températures et ne justifient pas une intervention Stop si une protection préventive avait été réalisée. Néanmoins les prévisions de ce week-end et/ou de la semaine prochaine, nécessitent de renouveller la protection avec une intervention similaire à celle conseillée dans le précédent bulletin.

Bulletin du 01.04.19

Des précipitations sont annoncées en milieu de semaine sur toute la Suisse romande et généreront les premières libérations d'ascospores. Les températures relativement fraiches annoncées entrainent un risque d'infection moyen à faible.
Les vergers de pommiers et de poiriers doivent être protégés de manière préventive contre la tavelure avant cette période. Une intervention avec 400 g de cuivre métal est conseillée sur variétés sensibles. Pour les programmes sans cuivre, on peut utiliser à la place du Mycosin à 8 kg/ha. Du soufre à 4-6 kg/ha peut être ajouté au cuivre ou au Mycosin en vue de renforcer leur action et de protéger les arbres contre l'oïdium.
Les stratégies STOP devront être engagées très rapidemment à la suite des précipitations. Sur feuillage humides, appliquer Curatio (bouillie sulfo-calcique) à maximum 25 L/ha. Le bicarbonate de potassium pourra également être utilisé maximum 24 heures après l'infection à hauteur de 5 kg/ha pour des températures moyennes de 12-13°C.

Publicité