Protéger les baies des intempéries Culture du sureau 

Les petits fruits exotiques en bio

Goji, Pawpaw, Framboise du Japon, Mini-kiwi, Aronia – tous ces fruits largement méconnus sont très riches en substances précieuses pour la santé, ce qui les rend très intéressants pour les consommateurs soucieux de leur santé. «Nous avons constaté ces dernières années une nette augmentation de l’intérêt pour ces nouvelles sortes de fruits», affirme Ruedi Glauser de la pépinière bio du même nom à Noflen.

De nombreuses nouvelles sortes de fruits sont encore exemptes de maladies et de ravageurs. Sans compter que les espèces sauvages indigènes comme le sorbier ou le cornouiller ont une grande valeur écologique. C’est ce qui, selon Helmut Pirc, un spécialiste viennois des arbres et des buissons et auteur notamment du livre «Wildobst und seltene Obstarten im Hausgarten», les rend intéressantes pour l’agriculture biologique.

Goji

Le Goji (Liciet de Barbarie, Lycium barbarum) est cultivé en Chine depuis des millénaires. Ces buissons de 2 à 3,5 mètres de hauteur fournissent à partir de la troisième année depuis la plantation des fruits oranges vif de 1 à 2 centimètres qui peuvent être soit séchés soit transformés en jus, en liqueurs ou en confitures.

Pawpaw

L’asiminier trilobé (Asimina triloba), ou arbre à pawpaw, est originaire d’Amérique du Nord. Ces buissons résistants à l’hiver qui peuvent atteindre 5 mètres de hauteur préfèrent les climats viticoles. Leurs fruits, les asimines, qui peuvent atteindre 15 cm de longueur et qui mûrissent à partir de la fin août, ont un goût qui rappelle un cocktail de fruits tropicaux. On peut les manger crus ou en faire de la confiture.

Framboise du Japon

Aussi appelée Ronce du Japon, cette parente botanique de nos framboises, appelée en latin Rubus phoenicolasius, est cultivée en Asie orientale depuis le 19ème siècle. D’un bel orange-rouge brillant, ses fruits se mangent crus. Les faibles rendements de ces plantes les rendent cependant peu intéressantes pour les producteurs professionnels!

Pour en savoir plus

La pépinière Glauser (Site internet de la pépinière)

Pour ceux qui savent l’allemand, le livre d’Helmut Pirc: «Wildobst und seltene Obstarten im Hausgarten» (Vue du livre, site internet d’Amazon)

Auteur: Andreas Thommen

 

Dernière actualisation de cette page: 12.08.2010

Publicité