Poires et pommes bio, comment maîtriser les techniques de production: résultats du projet Interreg 2008 à 2011 Production de cerises de table: possible même en année humide  

Assurer la qualité de la récolte de fruits à pépins bio

Si les conditions de croissance sont bonnes, une récolte abondante est attendue. Pour garantir de bonnes ventes, seuls les fruits de meilleure qualité doivent être récoltés et stockés.

Choisir la date optimale de récolte

La date de récolte est déterminante pour garantir une bonne aptitude à la conservation des fruits. En cas de récolte trop tardive, les fruits ne se conservent pas, ils peuvent devenir graisseux et ont davantage de problèmes physiologiques. Les fruits récoltés trop tôt sont sous-développés et manquent d’arôme; ils se ratatinent et peuvent former des taches amères (Stip).

Les moyens suivants permettent de choisir la bonne date de récolte:

  • observer à partir de quand la couleur de fond et la couleur de la chair s’éclaircissent (dégradation de la chlorophylle);
  • observer la forme et la coloration typique à chaque variété;
  • observer si le pédoncule se détache du bois porteur;
  • effectuer un test au iode pour déterminer la teneur en amidon;
  • utiliser un réfractomètre pour déterminer la teneur en sucre;
  • utiliser un pénétromètre pour déterminer la fermeté de la chair.

Mise en chambre froide

Les exigences spécifiques à chaque variété doivent être respectées. Seuls des fruits impeccables, triés selon les prescriptions minimales de tri des fruits éditées par Bio Suisse, doivent être stockés. Un triage sévère est de mise spécialement en année de forte production, car seuls des fruits de haute qualité permettront de développer la demande en fruits bio.

Lutte contre la fumagine

Pour lutter contre la fumagine, qui gagne en importance, il est possible de traiter les variétés sensibles avec de l’Armicarb même entre deux cueillettes, étant donné le délai d’attente de 8 jours seulement pour ce produit.

Explications concernant le test au iode:
Pendant la croissance des pommes, de l’amidon est stocké dans les fruits. Il y a deux sortes d’amidon : d’une part l’amylose, qui se colore en bleu à violet sous l’effet de l’iode ; d’autre part, l’amylopectine, qui ne se colore que faiblement en présence d’iode. Les parts respectives d’amidon et d’amylopectine varient selon les variétés. Pendant la maturation d’une pomme, l’amidon est transformé en sucre. La transformation commence depuis le centre de la pomme. Plus l’amidon est dégradé, plus le fruit est mûr.

 

Dernière actualisation de cette page: 02.08.2016

Publicité