Suisse romande : les premiers spécialistes en agriculture biologique ont terminé leur formation

(25.07.2012) 

Lors des cérémonies romandes de remises des diplômes de juin 2012, quatre élèves ont reçu leur CFC avec spécialisation en agriculture biologique, une nouveauté de la formation.

Les quatre premiers sortants de la spécialisation sont Thomas Brunner (Vallorbe), Nikita Passiouk (Delémont), Ramona Henchoz (Cheyres) et Roman Diem (Siegershausen).

La nouvelle formation agricole propose une spécialisation en agriculture biologique. Pour obtenir le CFC avec cette spécialisation, les étudiants doivent au moins deux années de leur apprentissage pratique sur une exploitation agricole biologique. Par ailleurs, cent soixante périodes de cours spécifiques bio sont dispensés en quatre fois une semaine de cours. La formation est donnée à Grange-Verney, à Grangeneuve et à Courtemelon. Les périodes sont partagées entre cours classiques en salle, visites d’exploitation, travaux de groupe, exercices au laboratoire et à la salle d’informatique.

Première année
La première semaine a normalement lieu au début de la première année. Elle consiste en une entrée en matière. Certains élèves font alors leurs premiers pas dans le monde de l’agriculture biologique. Les thèmes traités concernent la production animale, la production végétale et l’écologie. Des praticiens du terrain et des conseillers bio encadrent les jeunes tout au long de la semaine et lors des visites.

Deuxième année
Les cours de deuxième année servent à l’approfondissement des thèmes traités en première année en production végétale et animale. Les élèves sont également poussés à entreprendre des réflexions sur les lignes directrices données par Bio Suisse.

Troisième année
Les deux dernières semaines de formation interviennent en troisième année. Une semaine est en production animale et l’autre en production végétale. Ces deux semaines permettent de rassembler les connaissances acquises lors des 160 périodes de cours et de les mettre en pratique au moyen d’une analyse d’exploitation.
Lisa Pagani, ProConseil

Pour en savoir davantage
Formation bio (sur ce site internet)

Remarque: ce texte est une nouvelle du jour. Il ne sera pas actualisé ultérieurement.

Publicité