Reconversion à l’agriculture biologique

C’est – justement maintenant – le bon moment d'annoncer son domaine à Bio Suisse pour la reconversion bio dès le 01.01.2021. Pour les producteurs, cela signifie entre autres qu’ils doivent chercher de nouveaux acheteurs pour leurs produits.

(07.07.2020) 

Les personnes qui veulent reconvertir leur ferme à l’agriculture biologique ou reprendre une ferme Bio Suisse doivent depuis toujours suivre un cours d’introduction. Cela est stipulé dans le Cahier des charges de Bio Suisse. Les directives à ce sujet ont été modifiées pour le 01.01.2021: les personnes qui veulent reconvertir leur ferme à l’agriculture biologique ou reprendre une ferme Bourgeon doivent maintenant suivre au minimum cinq journées de cours d’introduction ou de perfectionnement en agriculture biologique.

Les cours d’introduction et de perfectionnement ont donc été restructurés:

  • Deux jours de cours d’introduction avec un contenu défini que tous les nouveaux chefs et cheffes d’exploitation doivent suivre quelles que soient leurs branches de production. Ces deux journées d’introduction seront proposées comme jusqu’à maintenant par les services cantonaux d’agriculture. Elles seront centrées sur une introduction aux principes de l’agriculture biologique et aborderont aussi des thèmes comme les cahiers des charges, le marché, l’organisation et les rôles de Bio Suisse, les organismes de contrôle et de certification bio ou encore les services de vulgarisation et de conseil.
  • Les chef-fe-s d’exploitation pourront choisir les trois autres journées en fonction de leurs besoins personnels et de leurs branches de production parmi un catalogue de cours d’introduction et de perfectionnement proposés par des formateurs et des vulgarisateurs agréés pour cela.

Ceux qui peuvent présenter un certificat ou une attestation de formation professionnelle avec spécialisation en agriculture biologique (p. ex. le titre «Agriculteur / Agricultrice CFC en agriculture biologique») peuvent se faire dispenser de ces cours de perfectionnement. Il y a encore d’autres cas spéciaux où seuls les cours d’introduction sont obligatoires, p. ex. pour ceux qui produisent exclusivement des insectes, des graines germées, des champignons ou des poissons.

Beatrice Scheurer, Bio Suisse


Pour en savoir plus
Reconversion à l'agriculture biologique (rubrique actualités)

Remarque: ce texte est une nouvelle du jour. Il ne sera pas actualisé ultérieurement.

Publicité