Paquet agricole: Bon pour les grandes cultures bio. Il faut aller plus loin!

(17.05.2010) 

En augmentant les contributions pour les grandes cultures biologiques, le Conseil fédéral ouvre la voie à la poursuite du développement de l’agriculture biologique. Bio Suisse considère cela comme un premier pas dans la bonne direction. En effet, la Confédération devra prendre encore d’autres mesures si on veut arriver à couvrir la forte demande en céréales biologiques suisses.

C’est le mercredi 12 mai 2010 que le Conseil fédéral a décidé que le «Paquet agricole du printemps 2010» comprendrait une augmentation de 150 francs par hectare des contributions bio pour les terres ouvertes et les cultures spéciales. Si on inclut l’augmentation de la contribution supplémentaire pour les terres ouvertes et les cultures pérennes, les familles paysannes bio recevront à l’avenir un soutien supplémentaire de 170 francs par hectare pour les grandes cultures.

Un plan d’action pour l’agriculture biologique est nécessaire

Le Conseil fédéral ouvre ainsi la voie à la poursuite du développement de l’agriculture biologique en général et des grandes cultures bio en particulier. «Bio Suisse salue ce signe mais considère qu’il est absolument urgent d’aller plus loin», explique Stephan Flückiger, le directeur de Bio Suisse. Bio Suisse exige donc que la Confédération renforce d’une manière générale les conditions cadres pour le positionnement des produits suisses sur le marché. Il faut pour cela une stratégie de qualité pertinente prônée proactivement par le Département fédéral de l’économie, mais aussi un plan d’action concret pour l’encouragement de l’agriculture biologique.

Communiqué de Bio Suisse

Remarque: ce texte est une nouvelle du jour. Il ne sera pas actualisé ultérieurement.

Publicité