Nouvelles directives pour l’importation de fourrages pour les ruminants

Les délégués des organisations membres de Bio Suisse ont décidé en avril 2018 que les ruminants des fermes Bourgeon devraient recevoir exclusivement des fourrages Bourgeon suisses à partir de 2022. Cela doit se faire progressivement. Les ruminants doivent commencer par recevoir 90 % de fourrages Bourgeon suisses à partir du 1er janvier 2020. Les 10 % restants peuvent être des aliments fourragers Bourgeon importés (p. ex. du soja ou de la luzerne d’Italie). Cela ne change donc rien pour les producteurs qui n’utilisent pas de fourrages grossiers ni de concentrés importés.

(27.01.2020) 

Les moulins fourragers déclareront à partir de 2020 la proportion de produits importés dans les aliments fourragers vendus avec le Bourgeon. Les 10 % autorisés pour chaque ferme se réfèrent au total des aliments importés, c.-à-d. aussi bien à la proportion dans les concentrés qu’à la quantité de fourrages grossiers importés. Les fourrages grossiers importés et la proportion de produits étrangers dans les concentrés ne doivent donc pas représenter au total plus de 10 %. Les concentrés protéiques contiendront certainement une plus grande proportion de produits importés puisque beaucoup de composants protéiques sont importés depuis l’étranger. Il n’y a en effet que peu d’agriculteurs biologiques suisses qui produisent du soja fourrager Bourgeon.

La Bourse Bio pour vous aider

Il s’agit donc maintenant de faire les calculs. Quelle quantité de fourrages grossiers est-ce que j’importe? Combien de concentrés importés j’utilise? Certains producteurs devront se trouver de nouveaux fournisseurs qui produisent des fourrages grossiers Bourgeon suisses. Pour les trouver, rien de mieux que de recourir à la Bourse Bio ou à des distributeurs de fourrages grossiers qui ont un contrat de licence avec Bio Suisse.

La Bourse Bio contient en effet une sous-catégorie pour favoriser les cultures fourragères sous contrat. Les producteurs qui cherchent des fourrages grossiers devraient convenir à l’avance d’une quantité garantie avec un fournisseur de fourrages grossiers. Cela permet ainsi aux producteurs de fourrages d’être sûrs de les vendre.


Vous trouverez davantage d’informations à ce sujet directement sur : Bourse Bio

Le lien suivant vous permettra de télécharger un contrat-type pour l’achat ou la vente de fourrages grossiers :
modèles et formulaires (Site internet de Bio Suisse)

Remarque: ce texte est une nouvelle du jour. Il ne sera pas actualisé ultérieurement.

Publicité