Nette amélioration de l’offre en semences pour les plantes aromatiques

(08.01.2009) 

L’offre en semences biologiques pour les cultures de plantes aromatiques s’est nettement améliorée. L’amélioration de l’offre de firmes internationales comme Enza ou Hild et les nouvelles structures créées en Suisse pour la multiplication et la préparation des semences de plantes aromatiques y ont contribué de manière décisive.

Au vu de l’actuelle disponibilité des semences bio, le FiBL et les commissions techniques de Bio Suisse concernées ont réévalué les classes de disponibilité des différentes espèces de plantes aromatiques pour les commandes de semences. Ce nouveau classement vient d’être incorporé à la nouvelle liste variétale pour les cultures biologiques de plantes aromatiques. Vu que les différents types d’utilisation déterminent souvent des exigences pédoclimatiques différentes au sein d’une même espèce, certaines espèces font l’objet d’une distinction entre culture en pot, culture pour le séchage et culture pour la commercialisation de marchandise fraîche.

Les espèces suivantes viennent de passer de la classe 3 à la classe 2, ce qui signifie qu’il faut demander une dérogation pour pouvoir utiliser de la semence non bio: le Marrube blanc (Marrubium vulgare), le Basilic pour le séchage, le Thé grec des garrigues (Sideritis syriaca), la Guimauve officinale (Althea officinalis), la Mauve frisée – ou verticillée – (Malva verticillata crispa) et l’Ortie dioïque (Urtica dioica).

Il a par contre été nécessaire de rétrograder l’Anis en classe de disponibilité 3 (Bio = souhaité) car il n’y a actuellement aucune semence bio sur le marché pour cette espèce.

Liste variétale plantes aromatiques bio pour 2009 (Boutique du FiBL)

Remarque: ce texte est une nouvelle du jour. Il ne sera pas actualisé ultérieurement.

Publicité