Marché du lait bio: la surveillance des quantités est décisive

(28.08.2012) La pénurie saisonnière et l'augmentation des prix de 2011 ont provoqué l'apparition de surplus de lait bio, imposant le rétablissement des listes d'attente pour les producteurs de lait en reconversion.

La différence entre la quantité totale de lait bio produite en Suisse en un mois pendant le printemps et la quantité produite en juillet ou en août atteint en moyenne plus de 6 millions de kilos. Avec ces fortes fluctuations saisonnières, il est particulièrement difficile de maintenir le marché du lait bio en équilibre. On l’a bien vu en 2011 quand une pénurie pourtant transitoire avait très rapidement provoqué une augmentation des prix et donc des quantités produites. Et le marché du lait s’est déjà retrouvé confronté à des surplus dès le début de l’année 2012. Un coup dur pour les producteurs, qui ont dû supporter une baisse de prix de l’ordre de 40 ct./kg pour les quantités déclassées.

Le défi est toujours le même: Garantir la transparence du marché et savoir interpréter correctement les signaux donnés par les fluctuations de prix. C'est pourqoui le Cahier des charges de Bio Suisse oblige tous les producteurs de lait Bourgeon à s'affilier à l'une des six organisations de producteurs de lait bio (OLB) reconnues:

  • Progana
  • IG Bio MIBA
  • Biomilchpool
  • Bioring Aargau
  • IG Bio ZMP
  • PMO Biedermann/Züger

Une attestation correspondante doit être présentée lors du contrôle bio. Son absence entraîne des sanctions qui peuvent aller jusque'au retrait du Bourgeon pour la commercialisation du lait.

Cette affiliation obligatoire permet aux OLB de surveiller l'évolution de leurs quantités. La Table ronde du lait bio (TRLB) qui les réunit s'occupe quant à elle d'examiner le marché dans son ensemble. Cette surveillance du marché aide à prendre les décisions pour l'avenir. C'est ainsi que les OLB ont décidé ce printemps de réactiver les listes d'attente pour les nouveaux producteurs de lait bio. L'augmentation de l'écart entre les prix conventionnels et bio survenue l'année passée a en effet motivé quelques producteurs conventionnels à se placer sous le joug du Cahier des charges de Bio Suisse. Conformément à son Concept directeur, Bio Suisse accueille avec plaisir tous les nouveaux producteurs car sa vision de "La Suisse, Pays Bio" reste au premier plan. Il est néamoins particulièrement important que les producteurs de lait clarifient les possibilités d'écoulement avant le début de la reconversion avec leur acheteur ou avec une OLB. Si l'OLB concernée ne peut pas donner de réponse positive pour la possibilité de commercialisation après les deux ans de reconversion, le producteur en reconversion est mis sur une liste d'attente. Cette liste d'attente ne concerne par ailleurs que la livraison de lait bio. Ni les autres produits Bourgeon ni la vente directe sont touchés par cette mesure.

Pour en savoir plus

Situation du marché du lait bio (rubrique Marché)

Remarque: ce texte est une nouvelle du jour. Il ne sera pas actualisé ultérieurement.

Publicité