Les fournisseurs de Coop et Migros doivent s’annoncer à SwissGAP

(03.10.2008) Résumé en forme de désillusion: la norme SwissGAP doit aussi être respectée par les producteurs Bourgeon, au plus tard le 1.1.2011 pour les livraisons à la Migros et à la Coop. Les exceptions devront être négociées directement.

Pour les fournisseurs de la Coop et de la Migros, cela signifie donc que:

  • les producteurs doivent s’annoncer à SwissGAP;
  • si aucun contrôle SwissGAP n’a encore été effectué, cela devra être fait l’année prochaine ou au plus tard l’année suivante, mais il faut s’attendre à ce que les délais de contrôle s’allongent considérablement si on s’y prend au dernier moment.

L’Assemblée des délégués de Bio Suisse a donné en automne 2007 mandat au Comité de négocier une équivalence avec l’Association SwissGAP et les grands distributeurs. C’est avec plaisir que nous vous informons de l’état des lieux.

Nous sommes tout d’abord arrivés très loin avec la Coop: nous avons pu nous mettre d’accord sur le principe de la comparaison de thèmes pris en blocs (pratique agricole, hygiène, sécurité du travail, normes sociales). Stimulée par ces succès, l’Assemblée des délégués d’avril 2008 a confirmé le mandat et s’est déclarée ouverte à l’introduction de nouvelles directives – surtout dans les domaines de l’hygiène et de la sécurité du travail – si cela devait s’avérer nécessaire pour obtenir l’équivalence.

Contrairement à la Coop, la Migros et l’Association SwissGAP s’en tiennent à une interprétation très étroite de l’équivalence au niveau de chaque point de contrôle pris individuellement. Cette façon d’envisager les choses réduit fortement l’utilité d’une équivalence tout en augmentant énormément le travail pour les producteurs et Bio Suisse.

L’alternative qui consistait à rechercher une équivalence avec GlobalGAP a quant à elle été rejetée par le Comité, car la très complexe procédure de certification aurait engendré des coûts excessifs sans déboucher sur une réelle simplification pour les producteurs.

La seule voie praticable semble donc maintenant être une check-liste de SwissGAP harmonisée pour Bio Suisse. Elle pourrait être raccourcie si Bio Suisse modifie certaines de ses directives. L’intérêt de l’opération doit cependant être clarifié point par point, car notre Cahier des charges est valable pour tous et non pas seulement pour les producteurs qui doivent appliquer SwissGAP (producteurs de légumes, de fruits et de pommes de terre qui fournissent la Coop ou la Migros). Les points de SwissGAP doivent en outre être contrôlés seulement tous les trois ans. Nous avons institué un groupe de travail – comprenant Res Bärtschi, Beatrice Scheurer et Niklaus Wynistorf – qui est en train d’essayer de trouver l’optimum.

Nous donnerons des informations sur ce sujet aussi bien lors des Conférences des Présidents que lors des Assemblées des délégués, et nous étudierons vos questions. Nous vous prions d’informer adéquatement vos producteurs.

Markus Arbenz
Directeur Bio Suisse
Tél. 061 385 96 10
Fax 061 385 96 11
bio(at)bio-suisse.ch

www.swissgap.ch

Remarque: ce texte est une nouvelle du jour. Il ne sera pas actualisé ultérieurement.

Publicité