La liste variétale «Cultures fourragères et autres grandes cultures» 2016 est publiée

(20.01.2016) 

Cette liste énumère les variétés recommandées pour le maïs, les légumineuses à graines, les oléagineux, la betterave, les dérobées fourragères, les engrais verts et les mélanges pour les prairies temporaires. Elle est discutée et actualisée chaque année lors d’une séance avec des représentants des entreprises semencières, du FiBL et de Bio Suisse. Par rapport à l’année passée, quelques modifications sont intervenues dans le choix des variétés et dans leur classement dans les niveaux de disponibilité. Les changements de classement sont marqués en rouge. Cela vaut donc la peine de consulter la nouvelle liste variétale. Cette liste, qui comprend une rédaction compréhensible du règlement, explique aussi ce à quoi il faut faire attention lors de l’achat des semences. Le Service des semences bio du FiBL est toujours à votre disposition pour toute question ou renseignement.

Pour rappel, le recours à la semence bio est obligatoire pour les semences classées dans les niveaux 1 et 2. Des autorisations exceptionnelles sont possibles à certaines conditions pour le niveau 2. Ces dérogations doivent être demandées sur www.organicxseeds.ch même s’il n’y a momentanément pas d’offre en bio. L’autorisation est dans ce cas sans influence sur les coûts. Pour les espèces classées au niveau 3, le recours à des semences bio n’est pas obligatoire pour autant que la semence désirée ne soit pas disponible en qualité bio. Il faut imprimer pour le contrôle une attestation délivrée par www.organicxseeds.ch. Pour pouvoir le faire il faut s’enregistrer une fois en créant un compte d’utilisateur.

En cas d’utilisation de semences conventionnelles, il faut avoir la preuve que ces semences n’ont pas été traitées avec des substances qui ne figurent pas dans la Liste des intrants du FiBL. Les emballages, les bulletins de livraison et les factures avec la mention «non traité» doivent être présentés lors du contrôle bio.

Engrais verts et dérobées fourragères

En France, par exemple, la proportion de graines bio doit atteindre 70 pourcents. Et en Suisse, les marchands de semences et Bio Suisse font aussi des efforts pour augmenter la proportion de graines bio dans les mélanges.

Les mélanges standards des séries 100, 200 et 300 doivent maintenant contenir une proportion bio d’au minimum 60 pourcents et les mélanges de la série 400 une proportion bio d’au minimum 40 pourcents.

Les agriculteurs qui composent eux-mêmes leurs mélanges doivent garantir que les différents composants sont de qualité bio, chaque composant non bio devant faire l’objet d’une autorisation séparée. Les mélanges spéciaux doivent contenir les mêmes proportions de graines bio que les mélanges standards auxquels ils correspondent.

Liste variétale «Cultures fourragères et autres grandes cultures 2016» (Boutique du FiBL)

Nos plus sincères remerciements aux représentants des entreprises semencières, de Bio Suisse et du FiBL qui ont participé à cette mise à jour.

Remarque: ce texte est une nouvelle du jour. Il ne sera pas actualisé ultérieurement.

Publicité