Demeter demande plus d'aliments de ferme pour les volailles et les porcins

Les agriculteurs biodynamiques élèvent à 50 pourcent le fourrage des monogastriques provenant de la production indigène dès 2025, interdisent le gazage des poules pondeuses et élisent Simon Schmutz comme nouveau président.

(19.07.2018) 

Lors de l'assemblée générale annuelle de l'Association pour l'agriculture biodynamique du 1er juillet 2018, il a été décidé d'augmenter le niveau d'autosuffisance des non-ruminants comme suit :

  • A partir du 1.1.2019: 10 pourcent de fourrage de ferme
  • A partir du 1.1.2020: 20 pourcent de fourrage de ferme
  • A partir du 1.1.2025: 50 pourcent de fourrage de ferme

Si le fourrage ne peut être généré par la ferme, une coopération avec d'autres fermes doit être engagée, en vue de favoriser la production indigène de fourrages biodynamiques.

Pas de gazage des poules
Étant donné que l'abattage des poussins a déjà été interdit par les producteurs biodynamiques en Suisse à partir du 1.1.2019, les poules pondeuses à longue durée de vie ne peuvent plus être gazéifiées, mais doivent être transformées en denrées alimentaires ou en aliments pour animaux.

Simon Schmutz nouveau président
Après 11 ans au comité, dont 6 ans en tant que présidente, Marianne Haeni a été remerciée. Son remplaçant est Simon Schmutz, de la ferme Wagenburg, Aathal-Seegräben ZH, il dirigera le comité d'administration de l'association pour l'agriculture biodynamique.

Pour en savoir davantage

Communiqué de presse entier (site internet de Demeter)

 

Remarque: ce texte est une nouvelle du jour. Il ne sera pas actualisé ultérieurement.

Publicité