Cela fonctionne aussi avec moins de fourrages concentrés

(26.04.2012) 

Les paysans bio se limitent déjà aujourd'hui à maximum 10 % de fourrages concentrés dans la ration des ruminants, pour des raisons éthiques et écologiques. Mais les fourrages concentrés sont-ils indispensables sur le plan de la santé des animaux et du point de vue économique? Le projet "Feed no Food" montre que la consommation de fourrages concentrés peut être réduite à moins de 10 %, voire s'approcher de zéro, sans que que la santé des animaux en pâtisse ou que les résultats économiques de l'agriculteur se dégradent.

Hier, sur le domaine agricole de la Rheinau ZH, le FiBL a présenté aux agriculteurs et aux chercheurs les résultats du projet "Feed no Food" (N'affourageons pas aux animaux des aliments destinés à la consommation humaine) , qui a duré trois ans.

Pour en savoir davantage

Les aliments concentrés, on peut s'en passer ! (Site internet du FiBL)

Remarque: ce texte est une nouvelle du jour. Il ne sera pas actualisé ultérieurement.

Publicité