Abattage à la ferme et au pâturage – l’Ordonnance fédérale sera modifiée

Après huit ans de persévérance, de persuasion et de travail sérieux sur les exploitations munies d’autorisation pour l’abattage à la ferme ou au pâturage, il a été possible de modifier l'Ordonnance relative à ce type d’abattage plus respectueux des animaux.

(07.10.2019) 

Les deux conseillers nationaux Martina Munz et Karl Vogler ont activement participé à défendre cette modification au Parlement. La nouvelle Ordonnance devrait entrer en vigueur le 1.1.2020.

L'abattage à la ferme et au pâturage s'adresse principalement aux fermes qui font de la vente directe de viande ou aux petits abattoirs et bouchers régionaux. L'objectif est d’éviter le transport d'animaux vivants. C'est purement une question de bien-être animal : sans aucun risque de stress avant l'abattage. Une autre préoccupation importante est de maintenir ou récupérer un savoir-faire artisanal et garder la valeur ajoutée localement. Aujourd'hui, la majorité des bouchers travaille pour des chaines d’abattage.
Un autre objectif du groupe d’intérêt pour l’abattage à la ferme ou sur pâturage (IG Hof- und Weideschlachtung) est de créer un label. Le cahier des charges devrait contenir des exigences strictes pour la production, l'abattage et l'entreposage de la viande afin de garantir une qualité exceptionnelle tout au long de la chaîne de valeur, jusqu'à l'assiette du consommateur. Il va sans dire que l'animal entier, du nez à la queue ("Nose to Tail"), est valorisé.
Durant les mois à venir, le FiBL publiera un dépliant détaillé sur l'abattage à la ferme et au pâturage. Les exploitations agricoles seront soutenues gratuitement lors du dépôt d’une demande d’autorisation. EM

Les personnes intéressées peuvent contacter Nathaniel Schmid (encadré à droite)

Pour plus d'information

Ordonnance sur l'abattage et le contrôle des viandes OAbCV 817 190  (site Internet du conseil fédéral)

Abattage à ferme (Rubrique Abattage)

Remarque: ce texte est une nouvelle du jour. Il ne sera pas actualisé ultérieurement.

Publicité