Animaux d’agrément: quelles règles en bio ? 

Animaux sauvages certifiés bio-bourgeon

C’est la saison de la chasse et des fêtes de l’automne! Des chasseurs nous posent la question suivante: ma viande de chevreuil ou mon salami de sanglier peuvent-ils être certifiés bio-bourgeon ?

Non, cela n’est pas possible, qu’il s’agisse d’une certification bio selon l’Ordonnance bio ou selon le label bourgeon de Bio Suisse. En effet, l’Ordonnance bio ne s’applique pas aux produits de la chasse. Il y a de toute façon sur le marché trop peu de produits de la chasse provenant de Suisse, (car deux tiers des quantités consommées sont importées) ; et le travail à effectuer pour mettre au point une certification bio serait trop important, donc il n’en vaudrait pas la peine.

Par contre, si ces animaux sauvages proviennent d’une entreprise bio certifiée bio ou bio-bourgeon, leur viande peut être vendue avec la dénomination bio ou bio-bourgeon selon la certification demandée. En Suisse, il y a surtout des élevages de cerfs et de sangliers. La quantité de viande ainsi produite est pour le moment très modeste. Il y a environ 40 fermes bio qui élèvent des animaux sauvages, principalement des cerfs. Les animaux ainsi produits ne se différencient pratiquement pas des animaux sauvages de la même espèce. Mais leur élevage en conditions bio certifiées garantit que les fourrages qu’ils consomment proviennent de l’agriculture biologique et donc qu’ils ne contiennent pas d’OGM ou de pesticides.

La demande en viande d’animaux sauvages certifiée bio-bourgeon augmente fortement. Toutefois, pour sa mise en valeur sur le marché, une difficulté majeure intervient, à savoir la demande qui est fortement liée à la saison, en l’occurence l’automne. En été, il est très difficile d’écouler de la viande d’animaux sauvages, malgré le fait que la viande de cerf par exemple se prêterait à merveille pour les grillades. Les recettes traditionnelles de viande d’animaux sauvage contiennent des ingrédients  produits en automne. Il en est ainsi pour le moment, mais cela peut changer sans autre à long terme : en Angleterre, la viande d’animaux sauvages est consommée toute l’année.

Jürg Hauri, Bio Suisse

Le cerf séduit au pré et dans l'assiette (168.0 KB)  (Hebdomadaire AGRI, 01.09.2017)

Dernière actualisation de cette page: 08.09.2017

Publicité