Porcs bio

En 2015, ce sont plus de 32'000 cochons bio qui ont été abattus, ce qui correspond à une part de marché de 2%. La demande devrait pouvoir être couverte pour les années 2017 à 2019. Cette année. il y a toutefois encore quelques places d'engraissement libres dans des fermes bio et le commerce de détail peut utiliser des quantités plus grandes. Il y a entre temps suffisamment d'éleveurs qui se sont annoncés et, pour la plupart, ils ont déjà conclu un contrat de prise en charge.

Dans le secteur bio, les prix aux producteurs ne sont pas liés au reste du marché et se situent nettement au-dessus des autres prix pour le porc. Il ne faut toutefois pas sous-estimer les exigences et les défis de l’élevage de porcs bio et il est recommandé de recourir à un conseiller. De plus, on ne sait pas encore exactement de quelle façon l’affouragement 10 % bio et le soja bio d’Europe dès 2019 influenceront l’élevage de porcs et la qualité de la graisse.

Commercialisation

 

Vers le haut

Régler la prise en charge par écrit avant d'invest

La vente des gorets doit en tous les cas être réglée dès que possible, dans l’idéal avec un commerçant qui dispose d’une licence Bio Suisse: ASF, Anicom, Fidelio, Johann Sutter, Linus Silvestri ou Viegut; liste des marchands de bétail de boucherie sous licence. Si les cochons sont destinés à Micarna, il est aussi possible de travailler en collaboration avec l'organisation des producteurs de viande bio (tél. 079 819 33 43 ou E-Mail). 

Il est important d’informer Bio Suisse immédiatement après conclusion d’un contrat, d’une part pour assurer la livraison des vignettes de transport du bétail et des marques auriculaires Bourgeon. D’autre part, le marché fragile du porc bio se retrouve rapidement saturé. Il y a actuellement suffisamment de personnes intéressées pour couvrir la demande jusqu'en 2019. 

La société Wick AG de Frauenfeld, qui prend depuis des années chaque semaine des truies Bourgeon, fait partie des preneurs de licences de Bio Suisse depuis 2014. Bell tue des truies de réforme toutes les deux semaines à Bâle. Micarna ne prend pas de truies bio.

Nettement plus de porcs bio en perspective : article technique  (206.7 KB)du 4 janvier 2017.

IG BSS

Le Groupement d’intérêt pour le porc bio suisse (IG BSS) défend les intérêts des éleveurs de porcs bio envers l’extérieur. Il travaille en collaboration avec des organisations, des fédérations et des entreprises et s’implique lors de modifications de lois, d’ordonnances ou de prescriptions.

Il s’engage également en faveur d’une structuration du marché ordonnée et équitable ce qui permet, en cas de marché déséquilibré, de réagir de manière adaptée en accord avec les éleveurs de porcs bio.

Le IG BSS est à la recherche de membres, les personnes intéressées peuvent s’annoncer auprès du président, Andreas Bracher, tél. 034 415 11 34, courriel.

Commander des marques auriculaires

Bio Suisse a introduit le 1er janvier 2014 des marques auriculaires vertes pour les porcs Bourgeon. Les fermes concernées ont déjà été contactées. Sinon, veuillez nous contacter immédiatement. Les abattoirs ont accepté les marques auriculaires jaunes jusqu’à fin 2014, et depuis plus du tout.

Commander des marques auriculaires: Mémo (367.2 KB)

Vu que Bio Suisse ne veut pas seulement maintenir mais améliorer la transparence de la commercialisation, les marques auriculaires ne pourront pas remplacer les vignettes pour le bétail de boucherie Bourgeon.

Appréciation sur la qualité de la graisse des porcs

La part d'AGPI et l'indice d'iode feront office de critères d'appréciation pour la qualité de la graisse des porcs à partir du 1er juillet 2014. Ils remplacent l'indice de graisse observé jusqu'à présent.

La commission marché et pratiques commerciales de Proviande a fixé les valeurs limites comme suit:

  • 15.6 - 16.5 % AGPI ou indice d'iode 70.1 - 72.0: -0.10 CHF / kg PM
  • 16.6 - 17.5 % AGPI ou indice d'iode 72.1 - 74.0: -0.40 CHF / kg PM
  • ab 17.6 % AGPI ou indice d'iode 74.1: -1.-- CHF / kg PM

Les nouvelles restrictions accordent une plus grande fléxibilité par rapport à l'alimentation. Bio Suisse est en train de lancer l'essai de 100% de fourrages bio.

Notice d'information sur la qualité de la graisse des porcs

Article (135.8 KB) bioactualités 04/14: Porcs : Choisir entre bio et qualité?

Article bioactualités 01/16: Viande de porc bio : entre défis techniques et déductions de prix pour la qualité

Publicité