Veaux Bovins 

Agneau bio

La production de l’agneau bio est écologique, car on peut élever des moutons et des agneaux là où les cultures de céréales, de fruits ou de légumes pour la consommation humaine ne sont pas possibles. Les moutons sont, en outre, importants pour la sauvegarde de nos prairies d'alpage. Les dépenses supplémentaires des producteurs bio pour que les conditions d’élevage et l’affouragement soient conformes aux directives du Bourgeon sont relativement faibles. Il est d'autant plus important d'investir dans la qualité et la commercialisation.

Pendant la période de contrôle 2012, il y avait presque 82'000 moutons Bourgeon qui vivaient en Suisse. Cela correspond quasi à un cinquième du cheptel suisse de moutons (environ 415'000). Parmi les moutons Bourgeon, il y avait bien 31'000 jeunes bêtes et 7'000 brebis laitières.

Des chiffres en contraste avec les seulement 7'148 agneaux bio vendus avec le Bourgeon en 2014. Bien que la vente directe ne soit pas prise en compte, cela démontre clairement qu’il existe bien un marché pour les agneaux bio mais qu’il ne peut de loin pas absorber l’offre.

Production sous contrat

Bell est le principal acheteur des agneaux Bourgeon. Mais aussi des petits boucheries achètent des agneaux. 

Il est aussi possible de vendre les agneaux bio dans le canal de Terra Suisse (lire sous agneaux d'alpage).

Les ventes limitées d’agneaux Bourgeon s’expliquent principalement par la concurrence à prix très bas d'Irlande, d’Australie et de Nouvelle-Zélande qui sature le marché suisse avec du baron d'agneau désossé et donc facilement commercialisable.

Les producteurs d’agneaux Bourgeon qui ont pu conclure un contrat de livraison à Bell avec Schneider Vieh & Fleisch AG, sont en règle générale satisfaits. Pendant les périodes de faible offre, c’est-à-dire en été et autour de Noël, un supplément fixe est versé pour les agneaux produits sous contrat. Mais cela implique une gestion correspondante de la production afin de pouvoir proposer des agneaux prêts à l’abattage en été.

Les agneaux bio nécessitent au moins T2

Pour commercialiser les bêtes sous le Label Bourgeon ou sous le Label agneaux de montagne de Coop, une taxation minimale T2 est exigée. 

Commercialisation

Agneaux d'alpage et de montagne

L'offre en agneaux est toujours particulèrement forte après la saison d'alpage, et l'expérience montre que toutes les bêtes ne peuvent pas être vendues sur le marché bio. Les agneaux des alpages Bourgeon ne sont actuellement pas vendus avec le Bourgeon ou un autre label bio dans les étals des supermarchés parce que chaque étal devrait être certifié individuellement. Voilà pourquoi il faudrait penser à utiliser d’autres labels pour la commercialisation, ceci afin de s’assurer un supplément de prix (comparable au prix de référence valable en bio).

Pendant le pic d’offre des semaines d’automne et aussi juste avant Pâques, les agneaux Bourgeon qui remplissent les exigences de l’Ordonnance sur les désignations «montagne» et «alpage» peuvent être vendus à titre d’alternative comme agneaux «de montagne». Ces agneaux ne sont pas vendus avec le Bourgeon mais comme agneaux de montagne sous le label Pro Montagna de la Coop. Pour tout renseignement, les producteurs seront bien inspirés de s’adresser à leur marchand de bétail.

Migros a fait savoir qu’elle aimerait acheter du 17 août au 17 septembre 5000 agneaux d’alpage IP-Suisse et les commercialiser sous un nouveau logo. Les conditions sont entre autres une période d’alpage d’u minimum 56 jours, l’utilisation de marques auriculaires électroniques (coût: 2.80 Fr./pièce) et un poids mort de 16 à 25 kg. Les producteurs bio intéressés peuvent s’annoncer à IP-Suisse et participer au programme moyennant une contribution de 50 francs.

Lien

Une taxation minimale de T2 est aussi exigée pour les agneaux de montagne et d’alpage. Les tarifs en vigueur sont ceux des différents acheteurs

Dernière actualisation de cette page: 07.02.2017

Publicité