Oeufs Grandes cultures 

Viande bio

En 2016, les ventes de viande et de poisson bio ont continué à progresser dans le commerce de détail, elles ont attent une part de chiffre d'affaires de 5.3% dans le marché global (+5.3% par rapport à l 'année précédente).

En particulier, la viande fraîche bio a enregistré une croissance considérable de +7,4% et représente une part de chiffre d'affaires de 5% du marché global de la viande fraîche.

Prix de référence

Les prix indicatifs sont fixés et publiés chaque vendredi matin à 9 heures pour la semaine suivante. Suite                                                                                                                                                                     

Commercialisation

Les vignettes pour le bétail de boucherie Bourgeon sont obligatoires pour la commercialisation avec le Bourgeon. Coop et Migros sont les plus importants acheteurs sur le marché du bétail de boucherie Bourgeon. Les bêtes Bourgeon sont vendues par des marchands de bétail sous licence. Suite

Poulet

La demande de viande de vollaille en générale et celle de poulet bio en particulier connaissent une croissance rapide. Micarna et Bell cherchent des producteurs de pouletSuite

Transports

Les transports d’animaux doivent respecter les dispositions du document «Transport de gros et petit bétail: Directive pour la surveillance par le service de contrôle de la Protection Suisse des Animaux PSA». Suite

Bétail

Les abattages de bétail de boucherie ont de nouveau augmenté en 2015Il faut impérativement plus de viande de transformation pour assurer le développement de l’ensemble du secteur de la viande bio. Les agneaux et les veaux ont régressé – ici c’est la forte saisonnalité qui est le principal problèmeSuite

Poisson

Le chiffre d’affaires du poisson bio réalisé par le commerce de détail a progressé aussi en 2015, malgré que la vente de poisson bio en self-service a légèrement reculé. La part de marché du poisson bio est nettement élevée par rapport à la part de marché de la viande bio. Suite

Commercialisation pendant la reconversion

Porcs

Les fermes en reconversion peuvent vendre leurs porcelets à d’autres fermes en reconversion ou à des fermes bio (= ayant terminé la reconversion) dès qu’elles ont achevé avec succès le processus de leur première certification au bio. Les commerces de détail ne vendent actuellement aucune viande porc avec le label de reconversion. Actuellement, quelques producteurs conventionnels s’intéressent à se lancer dans la production de viande de porc bio. Bio Suisse recommande vivement à ces éleveurs et engraisseurs de porcs de passer les contrats nécessaires pour sécuriser leur approvisionnement en gorets ainsi que l’écoulement des porcs de boucherie et des gorets avant de se lancer sur le marché du porc bio. Ces producteurs devraient également s’annoncer le plus vite possible à Bio Suisse, afin que cette dernière puisse continuer d’assurer la transparence sur la situation du marché. Pour toute information ou renseignement supplémentaire, s’adresser à la cheffe de produits viande de Bio Suisse. Information à l’intention des détenteurs de porcs qui veulent effectuer une reconversion à l’agriculture biologique : avant le début de cette reconversion, ils ont la possibilité de demander à l’OFAG et à Bio Suisse de pouvoir faire une reconversion par étapes.

Poulets 

Bell et Micarna sont intéressés à collaborer avec de nouveaux producteurs bio de volaille. Aussi des producteurs en reconversion sont bienvenus. 

Bœuf Bio de Pâturage / Natura Beef Bio

Bien que des nouveaux producteurs soient recherchés, il n’est actuellement pas possible de commercialiser avec le label de reconversion. Mais les exploitations obtiennent jusqu’à la fin de la reconversion les suppléments habituels pour les bœufs de pâturages respectivement du Natura Beef. Les producteurs intéressés sont priés de s'annoncer en plus à l'IG BWB ou à Vache mère Suisse.

 

 

Dernière actualisation de cette page: 06.06.2017

Publicité