Prix des céréales fourragères

L’augmentation de la surface a permis d’améliorer le taux d’autoapprovisionnement de quelques cultures. L’orge, le triticale et l’avoine atteignent déjà parfois un taux d’autoapprovisionnement de plus de 70 %. Il y a donc un risque de saturation du marché quand les récoltes sont très bonnes. On cherche par contre encore du maïs grain, du blé fourrager et des légumineuses à graines. C’est sur la base de cette situation que la table ronde des prix a décidé de modifier les prix de référence des différentes céréales fourragères et des légumineuses à graines. Cela doit permettre d’améliorer les possibilités d’utilisation de l’orge et de l’avoine dans les aliments fourragers et donc d’améliorer les possibilités d’écoulement de ces cultures.

Les nouveaux prix de référence reflètent en outre mieux la situation actuelle du côté de la demande pour les différentes cultures. Il a été convenu de baisser le prix de l’épeautre germé de 0,50 Fr./dt. Un prix de référence a été fixé pour la première fois pour le lupin bio. Les conditions 2016 de prise en charge correspondent aux dispositions de l’interprofession swiss granum.

Conditions de prise en charge 2016 pour les céréales fourragères Bourgeon

CulturePrix de référence à la production en CHF/ 100 kg
Orge81.00
Avoine65.00
Triticale82.00
Blé fourrager87.00
Maïs grain88.00
Pois protéagineux98.00*  (*88.- prix de référence plus 10.- contribution d'encouragement)
Féverole87.00*  (*77.- prix de référence plus 10.- contribution d'encouragement)
Lupin104.00**  (**89.- prix de référence plus 15.- contribution d'encouragement)

Pour les cultures associées (légumineuses à graines et céréales), c'est le prix moyen pondéré des différents composants qui s'applique.

 

Encouragement de la culture de légumineuses à graines

Afin de maintenir et d'encourager les cultures de protéagineux en Suisse, Bio Suisse verse depuis 2009 une contribution d’encouragement aux producteurs de légumineuses à graines. Les cultures pouvant bénéficier des contributions sont les pois protéagineux, les féveroles, les lupins et le soja quand elles sont utilisées à des fins fourragères. Les légumineuses à graines de cultures associées bénéficient aussi de la contribution proportionnellement à leur pourcentage dans le mélange. Les contributions d’encouragement sont financées par des taxes sur les céréales fourragères importées. Une nouvelle augmentation de la retenue a été décidée parce que les cultures de légumineuses à graines ont progressé continuellement tandis que les quantités de céréales fourragères biologiques importées restaient stables. Le retour de cette retenue au niveau de 2015 sera rediscuté pour la récolte 2017.

La contribution d’encouragement pour les pois protéagineux et la féverole s’élève à 10.- Fr./100 kg et celle pour le lupin et le soja fourrager à Fr.15.- Fr./100kg.

L’argent est versé au centre collecteur conformément aux conditions de prise en charge annoncées et qui sont décrites ci-après. 

  • Mode de paiement au niveau des centres collecteurs:Le prix aux producteurs est déterminé par le prix de référence fixé y. c. la contribution d’encouragement (p.ex. 88.- prix de référence plus 10.- contribution)
  • Le prix d’achat est déterminé par le prix de référence fixé, contribution d’encouragement non comprise. (p.ex. 88.- prix de référence)
  • Bio Suisse rembourse les contributions d’encouragement au centre collecteur conformément aux quantités annoncées et facturées.

Le centre collecteur peut soit payer aux producteurs le prix de référence y. c. les contributions d’encouragement après la récolte, soit payer seulement le prix de référence sans les contributions d’encouragement et verser la prime d’encouragement séparément, une fois qu'il a reçu l’argent de Bio Suisse.

Le domaine d’application ainsi que le déroulement du processus complet sont décrits dans le règlement ci-dessous. Le schéma servira à une meilleure synoptique des flux de marchandises et de paiements respectifs.

Règlement pour encourager la culture de légumineuses à battre

Publicité