Journée suisse des grandes cultures bio

Le 9 Juin 2016
à Brütten ZH
La journée des grandes cultures bio sur:
www.grandes-cultures-bio.ch
bioactualites.ch
Flyer (822 Ko)

Toutes les publications du FiBL concernant les cultures se trouvent dans la
Boutique du FiBL

Tous les événements concernant les cultures se trouvent dans l‘
Agenda

Adresses pour l'agriculture bio
Adresses

Légende

Info du conseiller
Info sur les directives
Trucs des praticiens
Question – Réponse
Dossier
Film, photos

Cultures

Le fondement de toute ferme bio est un sol sain et fertile. Le renoncement aux intrants de synthèse confère une importance particulière aux méthodes préventives. Les rotations des cultures jouent ainsi un rôle décisif dans les cultures annuelles, ce rôle étant repris dans les cultures pérennes par l’aménagement écologique des environs et le choix des variétés. Les ravageurs sont combattus avec des intrants naturels ou avec des organismes auxiliaires. La sélection variétale a permis à toutes les grandes cultures biologiques – sauf à la pomme de terre – de se passer de tout traitement fongicide, et les agriculteurs disposent de machines de désherbage efficaces comme les herses étrilles, ou, de technologie plus récente, les sarcleuses pilotées par caméra vidéo. Cependant, malgré le recours à aux techniques actuellement disponibles, les agriculteurs bio restent soumis à des risques plus importants et à la nécessité de consacrer plus travail au désherbage et à la fertilisation, l’épandage des engrais organiques prenant plus de temps que celui des engrais chimiques.

Votre opinion?

Exprimez votre opinion au sujet de l’article! Partagez votre expérience sur ce sujet avec d’autres praticiens!

write a comment



8 Comments
7 MULLER CLAUDE BORDEAUX wrote at 12.02.2016 16:50
répliquer Courriel

Bonjour, je suis en école d'agronomie en France.

Je serais à la recherche d'un guide de reconnaissance des maladies/ravageurs sur céréales à paille (blé/orge/triticale). Existe t-il de tel guide en Suisse?

8 Clerc Maurice, FiBL, Lausanne wrote at 17.02.2016 16:36
répliquer Courriel

Bonjour, AGRIDEA (www.agridea.ch) a un classeur de fiches techniques en grandes cultures avec ce que vous cherchez. Vous pouvez le commander via la boutique d'AGRIDEA:

agridea.abacuscity.ch/fr/

Veuillez recevoir mes meilleures salutations. Maurice Clerc, FiBL

5 Russo Johannes wrote at 30.12.2015 13:38
répliquer Courriel

Bonjour,

Je me permets de vous écrire, car je suis à la recherche de foin bio... et aussi j'aimerai savoir sa composition. Enfin si il est possible de le savoir? car je voudrai l'utiliser dans l'alimentaire et il ne nous faudrait pas qu'il aille des herbes toxiques pour l'être humain. Et si vous avez un producteur sur le canton de Vaud qui pourrait peut-être m'aider.

Merci de me lire et de prendre ma requête en considération et veuillez agréer mes salutations distinguées.

Johannes Russo

6 Clerc Maurice, FiBL Antenne romande, Lausanne wrote at 04.01.2016 16:33
répliquer Courriel

Bonjour,

Le foin peut contenir des plantes toxiques même si c'est assez rare. Il peut aussi contenir des plantes de mauvaise qualité fourragère: amères, fibreuses... . La seule manière de savoir de manière sûre si un lot de foin est libre de plantes indésirables ou non consiste à aller faire un relevé botanique précis de la prairie avant la fauche.

Vous trouvez la liste des producteurs bio du canton de Vaud sur le site www.biovaud.ch .

Veuillez recevoir mes meilleures salutations.

Maurice Clerc

3 Citi Sandra, Geneve wrote at 09.12.2011 08:54
répliquer Courriel

Bonjour, je ne trouve nulle part une liste precise et detaillée des règles et critères utilisés pour donner le label "bio" à des produits que j'achète à la Migros. Tout est très flou. Qu'est-ce que cela veut dire "en harmonie avec la nature", non pollués. Je voudrais avoir une liste des substances non permises et permises, et à quelles concentrations, dans chacque cas (elevage, culture, etc). Le consommateur n'a AUCUNE information des différences effectives (PRECISES) entre bio et non-bio. Merci sc

4 Clerc Maurice, FiBL, Frick wrote at 13.12.2011 09:17
répliquer Courriel

Bonjour,

Les produits bio d'origine suisse que la Migros vend répondent aux cahier des charges de Bio Suisse. Par contre, les produits bio d'origine étrangère répondent au Cahier des charges de Bio Suisse ou aux directives bio de l'Union européenne (qui sont moins sévères que celles de Bio Suisse). Vous trouvez en cliquant sur le lien ci-après un résumé de différentes directives bio (dont celles de Bio Suisse) :

www.fibl-shop.org/shop/pdf/mb-1386-exigences-agriculture-bio.pdf

Ce résumé a été rédigé pour des agriculteurs et non pour des consommateurs, c'est donc possible que certains mots ne vous soient pas connus. Les directives bio européennes sont moins sévères que celles de Bio Suisse en particulier sur deux points: elles n'exigent pas que l'entier de l'exploitation soit travaillé en bio (une partie de l'exploitation peut rester en agriculture conventionnelle), et elles n'exigent pas qu'une partie des surfaces du domaine agricole soient consacrées au développement de la biodiversité.

Pour votre information, la Coop vend des produits bio , d'origine suisse ou importée, répondant tous aux directives de Bio Suisse. Ces directives sont validées par les agriculteurs bio eux-mêmes en assemblée générale. La plupart des agriculteurs bio (au moins 90 %) sont rattachés au label Bio Suisse.

En ce qui concerne les produits (d'origine naturelle) autorisés en agriculture biologique, vous les trouvez tous dans la Liste des intrants en cliquant sur le lien suivant: www.bioaktuell.ch/fileadmin/documents/ba/bioregelwerk-2011/francais/bs_pro_f/bml_f.pdf . Ce document s'adresse aux professionnels et no pas aux consommateurs, d'où sa complexité. En principe Bio Suisse ne tolère aucun résidu de produit chimique dans ses produits, ou seulement de traces infimes venant de la pollution généralisée de l'environnement et non pas d'une application de produits par le producteur bio.

Si vous avez des questions précises concernant une situation particulière qui vous préoccupe, vous pouvez me téléphoner au 021 619 44 75 ou m'envoyer un mail à l'adresse suivante: maurice.clerc@fibl.org .

Meilleures salutations.

2 Clerc Maurice, FiBL, Av. des Jordils 3, 1000 Lausanne 6 wrote at 08.03.2010 15:09
répliquer Courriel

Madame,

Nous vous remercions pour vos remarques , qui concernent l'article "Les plants d'arbuste ne doivent pas forcément être bio". Cet article ne formule pas de recommandations techniques mais donne uniquement une interprétation du cahier des charges. Or le cahier des charges actuel n'interdit pas l'achat d'arbustes non bio, parce que la disponibilité en arbustes bio sur le marché est insuffisante, et leur qualité pose parfois également quelques problèmes. Dès que ces deux problèmes seront résolus, on peut s'attendre à ce que Bio Suisse exige l'achat de plants bio.

Bio Suisse n'incite donc pas à l'achat d'arbustes non bio, bien au contraire: dans la mesure ou il y a déjà une production même minime d'arbustes bio, Bio Suisse encourage à l'achat de ces arbustes, mais sans en faire une obligation qui sera vérifiée lors du contrôle bio.

Concernant les recommandations techniques relatives à la plantation d'une haie, nous ne pouvons qu'encourager les planteurs de haies à tenir compte de vos réflexions, qui sont pleines de bon sens.

Vous trouvez également des recommandations techniques dans les articles suivants sur ce site internet: "De nouvelles haies pour garnir nos paysages" et "Des haies vivantes parce que bien entretenues".

Meilleures salutations

Maurice Clerc, FiBL

1 Adler Denise Bellevue (GE) wrote at 19.02.2010 08:21
répliquer Courriel

Article bien construit et intéressant avec des liens très utiles sur des points cruciaux.

Par contre, certains termes désignant des plantes ne sont pas clairs: est-que la "sanguine" est le cornouiller sanguin? Cette espèce est une plaie!! Je peine à arracher leur envahissement près de ma haie mais aussi dans mes rosiers car elle se répand par les racines et par graines. Il y a des espèces plus intéressantes, mais c'est à adapter au climat et au sol. Un truc est d'observer les sous-bois des forêts naturelles locales ou les vieilles haies entourant d'anciennes propriétés.

Question: Pourquoi les plants d'arbustes de haies ne doivent pas forcément être Bio s'il existe des plants Bio disponibles? Je comprendrais mieux qu'on suggère que les plants ne doivent pas obligatoirement être achetés. J'ai déjà offert des rejets à des collègues Bio. Je trouve assez choquant d'inciter à acheter conventionnel.

Cordiales salutations,

DA

###PAGEBROWSER
 

PUBLICITÉ