Flavescence dorée de la vigne 

Nouveaux défis pour la viticulture bio en plein développement

Les surfaces augmentent et le marché offre de nouveaux débouchés. En Valais et aux Grisons, des organisations «se bougent» pour soutenir les producteurs bio ou intéressés par les techniques bio. La production de jeunes plants bio va débuter.

De 200 ha en 2000, la surface en viticulture bio certifiée a passé à 421 ha en 2016 ; elle va atteindre environ 563 ha en 2017. Concernant le marché, Coop annonce que les ventes de vin bio ne cessent d’augmenter. La progression est spécialement rapide pour le vin mousseux, elle est plus lente pour le vin rouge, annonce Aimée Roser, responsable pour les marchés des fruits et du vin à Bio Suisse. « Il faut également souligner la baisse des ventes de vins étrangers labellisés avec le Bourgeon de Bio Suisse. Cela laisse un peu plus de place pour l’écoulement de vins Bourgeon produits en Suisse », se réjouit-elle.

Les cépages dits résistants aux maladies, issus de croisements entre les cépages européens et les cépages américains, progressent bien, surtout chez les producteurs bio de Suisse allemande. Mais il reste à convaincre les consommateurs de l’intérêt des vins issus de ces cépages, qui peuvent être quelque peu différents des vins issus de cépages traditionnels. Il y a des producteurs qui vinifient ces cépages depuis pas mal de temps déjà et qui ont acquis un savoir-faire très élaboré. Par exemple, les cépages Solaris et Cabernet Jura permettent d’obtenir des vins qui tiennent parfaitement la comparaison avec des vins issus de cépages européens. Mais dans le secteur haut de gamme, ces vins ont pour le moment de la peine à percer. Des concepts différents de commercialisation sont nécessaires. L’amélioration des techniques de sélection des cépages résistants et des techniques de vinification apporteront certainement des possibilités de développement de ce secteur dans les années à venir.

Vitival et Bio Valais travaillent ensemble

En Valais, l’intérêt pour le renoncement aux produits phytosanitaires est en forte augmentation. L’échange d’informations entre praticiens expérimentés et débutants en la matière, bio ou non bio, se fait désormais sous la houlette de Vitival, qui rassemble dans des cercles de travail les producteurs intéressés. Ces derniers visitent régulièrement les vignes des uns et des autres durant la saison et échangent une foule d’informations pertinentes. Reto Müller, viticulteur bio et président du groupe spécialisé vin à Bio Suisse, se réjouit fortement de cette collaboration, qui implique, outre l’association Bio Valais, également le service de la viticulture du Canton.

Grisons: objectif «100 % de vignes bio»

C’est l’association « Graubünden Wein » et en particulier son groupe de travail « Biovision 2020 » qui porte en avant cet objectif. Les porteurs de ce projet espèrent y arriver entre autre par un travail d’information de haute qualité auprès des viticulteurs concernés. Car à l’heure actuelle, moins de 10 % de la surface viticole de ce canton est travaillée en bio. Il y a beaucoup de petits producteurs à temps partiel, pour lesquels le groupe de travail réfléchit aux possibilités d’une certification bio de type collectif afin de diminuer les coûts. Les porteurs de projet espèrent que le changement aura lieu sans aides financières étatiques supplémentaires.

Production de plants bio

Actuellement encore, les vignerons bio plantent seulement des barbus non bio, car la production de jeunes plants bio est inexistante. Or les modifications de la réglementation bio intervenues au 01.01.2017 exigent le recours à des jeunes plants bio. Bio Suisse et le FiBL mettent donc les bouchées doubles pour trouver des pépiniéristes intéressés à cette nouvelle production. Les vignerons bio seront donc amenés à conclure des contrats d’achat de jeunes plants avec ces pépiniéristes 5 mois avant la date prévue de plantation. L’objectif de Bio Suisse et du FiBL est que cette production fonctionne à pleine satisfaction dans trois ans.

Franziska Hämmerli et Maurice Clerc, FiBL

Pour en savoir davantage

Viticulture (toute la rubrique Viticulture)

Vin bio (rubrique Marché)

 

 

Dernière actualisation de cette page: 17.07.2017

Publicité