Cultures maraîchères

Les légumes, qui figurent parmi les produits bio qui génèrent le plus de chiffre d’affaires, sont traditionnellement une des principales locomotives du marché bio – même si le nombre de producteurs et les surfaces ne représentent qu’une petite partie de l’ensemble de l’agriculture biologique.

À cause de la nécessité de se spécialiser, les fermes maraîchères biologiques ont souvent peu ou pas de bétail. Elles doivent donc utiliser des engrais organiques du commerce.

La maîtrise des mauvaises herbes est sans doute la technique agricole qui revêt le plus d’importance en maraîchage, car utiliser la bonne machine au bon moment peut permettre d’économiser des centaines d’heures à l’hectare de désherbage manuel.

Le rôle de la rotation culturale est évidemment capital dans les cultures maraîchères bio. Les rotations bien réfléchies permettent en effet de prévenir les maladies et de maintenir la fertilité du sol. Les fermes maraîchères doivent donc aussi prévoir suffisamment d’engrais verts et de prairies temporaires. Et enfin, pour que les plantes restent saines, il est primordial de choisir des variétés tolérantes ou résistantes, mais aussi de favoriser le développement des auxiliaires naturels.

Publicité