Lutte contre la tavelure avec RIMpro

La lutte contre la tavelure sur variétés sensibles est très contraignante en arboriculture bio. Cette lutte peut être optimisée grâce à l’utilisation de produits efficaces, une meilleure technique d’application et la maîtrise du moment d’intervention. Depuis quelques années nous testons le modèle RIMpro dans les conditions des vergers suisses. Les 5 stations météo de référence se situent dans les cantons du Valais, Vaud, Argovie et Thurgovie (voir carte).

Durant la saison, les données sont actualisées toutes les 2 heures pour donner ainsi une information « de dernière minute ». Pour améliorer la pertinence du modèle de calcul, nous intégrons selon les disponibilités, les dates d’éjections des ascospores données par Agroscope et les stations phyto des régions.

Le point fort de RIMpro est la modélisation des éjections d’ascospores conduisant ou non à des risques d’infection (valeur RIM donnée par la courbe rouge sur le graphique). Grâce à ses données les périodes de risques déterminantes pour le succès de la lutte sont identifiées. Elles sont essentielles pour le succès ou l’échec de la lutte contre les infections d’été (conidies d’été).

 

Recommandations du FiBL

Nous vous conseillons une stratégie „classique“ (traitement avant pluie) complétée par des traitements sur les périodes à haut risque d’infection. Dans ce dernier cas et en présence d’un fort lessivage ( >de 15 mm) des applications pourront avoir lieu sur rameaux mouillés (traitement d’une ligne sur 2).

Pour autant qu’un verger soit exempt d’infections primaires, les intervalles entre les traitements peuvent être prolongés en fonction des variétés.

Pour éviter les ruptures de résistance des variétés Vf, il faudrait pratiquer une protection phytosanitaire minimale pendant la période du vol des ascospores même sur les variétés résistantes à la tavelure. Il sera de même judicieux de couvrir aussi les périodes caractérisées par une haute valeur RIM.

Exemple:
En 2005, sur la parcelle test de Frick fortement sensible aux infections, 16 applications ont été effectuées du débourrement au 7 juillet.
Pour empêcher une rupture de résistance des variétés Vf, des traitements sont recommandés en périodes d’infections primaires (éviter le cuivre).

 

Exemple:

Publicité