Cultures

Le fondement de toute ferme bio est un sol sain et fertile. Le renoncement aux intrants de synthèse confère une importance particulière aux méthodes préventives. Les rotations des cultures jouent ainsi un rôle décisif dans les cultures annuelles, ce rôle étant repris dans les cultures pérennes par l’aménagement écologique des environs et le choix des variétés. Les ravageurs sont combattus avec des intrants naturels ou avec des organismes auxiliaires. La sélection variétale a permis à toutes les grandes cultures biologiques – sauf à la pomme de terre – de se passer de tout traitement fongicide, et les agriculteurs disposent de machines de désherbage efficaces comme les herses étrilles, ou, de technologie plus récente, les sarcleuses pilotées par caméra vidéo. Cependant, malgré le recours à aux techniques actuellement disponibles, les agriculteurs bio restent soumis à des risques plus importants et à la nécessité de consacrer plus travail au désherbage et à la fertilisation, l’épandage des engrais organiques prenant plus de temps que celui des engrais chimiques.

Publicité