Etat des cultures à Courtételle à la sortie de l'hiver 2014-2015

(15.04.2015) La 4ème journée nationale des grandes cultures bio du 13 juin 2015 se déroulera à Courtételle JU. Les visiteurs verront des cultures et des techniques culturales qui ont fait leur preuve, ainsi que quelques nouveautés pour lesquelles il y a pour l’instant peu de références techniques.
Les blés et épeautres semés en automne à Courtételle ont bien hiverné. Il y a étonnamment peu de différences de vigueur entre les différentes variétés.  Même les blés issus des sélections de Peter Kunz comme Wiwa et Tengri par ex. étaient bien verts à fin mars, alors qu’ils sont connus pour « démarrer » et donc verdir plus tardivement que les variétés classiques d’Agroscope/DSP. Les bandes ont été partagées en deux dans le sens de la longueur, afin d’appliquer deux niveaux différents de fumure azotée constituée de digestats et d’engrais organiques du commerce.

Cultures associées
Différentes associations de pois-orge et de féverole-avoine ont été semées le 17 mars dernier. La proportion entre le protéagineux et la céréale est toujours la même (80 % resp.  40 % de la densité de semis en culture pure), par contre différents tandems de variétés ont été semés. Cela est particulièrement intéressant pour la féverole-avoine, car il faut que les deux espèces mûrissent si possible en même temps. En effet, si l’avoine traîne trop longtemps à la pluie en attendant que la féverole mûrisse, sa qualité se dégrade. Il y aura également deux associations à base de soja dans le dispositif.

Céréales et cultures de niche
Les producteurs interpellent régulièrement les services de vulgarisation et les chercheurs sur les possibilités de mise en culture de spécialités en conditions bio, et certains acheteurs comme la coopérative Biofarm sont demandeurs pour certaines d’entre elles. Citons par exemple :
- les avoines (classiques ou nues) pour la fabrication de flocons ;
- l’amidonnier noir pour la brasserie ;
- le blé d’automne allemand Butaro (qui  est résistant à la carie naine) ;
- une variété de triticale panifiable ;
- l’orge bétaglucane (intéressant pour son effet positif sur le cholestérol) ;
- la lentille, le sarrasin, le millet, la quinoa, l’amaranthe.
Le 13 juin, des informations pertinentes sur ces spécialités pourront être données aux visiteurs, et certaines d’entre elles seront visibles sur des petites parcelles.

Oléagineux de printemps
Pour le tournesol, il y aura différentes variétés et deux modes différents d’application de l’azote (en surface ou sur la ligne). En bio, le lin respectivement la caméline pure ne réussissent pas, il y a trop de mauvaises herbes. Le lin sera donc associé à de l’avoine sur une bande, à la caméline sur une autre bande, et il y aura un témoin de lin pur. La caméline sera associée à du pois sur une bande, à du pois-orge sur une autre bande. Cela permettra d’observer les différences de propreté éventuelles de la culture entre ces procédés.

Démonstrations de machines
Pour réussir le travail réduit du sol sans herbicides, il faut des machines performantes. Des démonstrations de travail du sol et de désherbage seront menées en fin de matinée et en fin d’après-midi. Des détails sur ces démonstrations et en particulier sur les machines utilisées seront donnés dans l’AGRI du 29.05.2015 et sur ce site internet.

mc

Dernière actualisation de cette page: -

Publicité